Encore une fausse polémique pour le Regio2N, SNCF et Bombardier…

Décidément, les nouveaux TER commandés à Bombardier par SNCF et les régions n’ont pas le vent en poupe… Après que le Canard Enchaîné ait essayé en 2014 de nous faire croire que ces rames (ainsi que les Régiolis d’Alstom) étaient trop larges suite à une mauvaise conception (ce à quoi j’avais répondu dans un précédent article), voici que maintenant, Nice Matin et les usagers de la ligne Grasse – Vintimille nous apprennent de source « bien informée » à n’en pas douter, que ces rames sont trop hautes et qu’elles ne passent pas dans les tunnels qui les mèneraient jusqu’à Vintimille ! Franchement, il y a de quoi se dire que ces rames ont vraiment été mal conçues… Sauf qu’en réalité, si le gabarit du Regio2N ne lui permet effectivement pas de circuler jusqu’à Vintimille, ce n’est, encore une fois, pas à cause d’une erreur de conception, mais peut être plutôt de requêtes un peu ambitieuses et mal documentées…

IMG_9468

Le concept du Regio2N (issu de la gamme OMNEO Bombardier) était à l’origine du projet (donc en 2008) formulé de la façon suivante : Regio2N est un porteur hyperdense destiné à être utilisé sur le RFN (Réseau Ferré National) pour le compte des régions sous exploitation TER. Le cahier des charges insistait bien sur le fait que ce train n’était destiné qu’à des parcours « domestiques » sur les lignes du RFN, et non à des parcours transfrontaliers, comme cela est le cas pour le Régiolis Alstom. Il faut savoir qu’un train, lorsqu’il a une vocation transfrontalière, se voit affublé d’une quantité de contraintes techniques dont il est obligatoire de tenir compte lors de sa conception. Ces contraintes sont appelées dans le jargon : des STI, pour Spécifications Techniques d’Interopérabilité. L’interopérabilité, ce mot barbare signifiant l’aptitude d’un matériel à circuler sur d’autres réseaux : le train doit être opérationnel sur des relations inter-pays. Les STI couvrent à peu près tout ce qui peut entrer en ligne de compte à la conception d’un train : de « l’enveloppe » virtuelle maximale matérialisant l’espace que le train pourra occuper (le gabarit) jusqu’aux éléments qui constitueront le train (comme les pantographes, ou les systèmes de détection des incendies à bord, par exemple). La définition des STI s’effectue principalement à une échelle européenne (dont les pays appliquent les normes UIC). Les STI peuvent reposer sur des normes de différents pays membres, sur des ajustement et précisions de normes de l’Union Internationale des Chemins de fer (UIC), ou être constituées séparément à partir d’éléments provenant du terrain. Ainsi, il n’est pas rare qu’une STI soit plus restrictive qu’une norme UIC, par exemple en matière de gabarit : il se peut que certains tunnels européens aient une section plus faible que ce que recommande la norme UIC (très généralement reconnue en Europe), et c’est particulièrement le cas s’ils sont anciens… De cette manière, la STI qui sera appliquée pour les trains qui y circuleront, imposera un gabarit plus petit que la norme UIC, pour que les trains puissent circuler dans ces tunnels… Un train peut donc être aux normes internationales UIC, sans pour autant pouvoir circuler partout, même si le pays en question applique la norme UIC ! S’il n’est pas conforme aux STI pertinentes, ce sera très logiquement aux installations fixes d’être adaptées et rendues conformes aux normes UIC. Le Regio2N, qui rappelons-le, n’a pas vocation à effectuer des parcours transfrontaliers, n’est donc pas in-fine soumis aux STI, ou du moins, rien n’oblige Bombardier à concevoir un train conforme aux STI. 

IMG_9358

Revenons maintenant sur la définition même du Regio2N. Le but de ce train est d’être ultra-capacitaire, d’occuper et d’optimiser tout l’espace qui lui était offert par le gabarit pour circuler sur le réseau français. Le gabarit du Regio2N a donc effectivement été poussé au maximum de ce qu’autorise le gabarit UIC, norme en vigueur sur le RFN. Au RFN d’être ensuite conforme aux normes UIC. C’est pour cela qu’il a fallu « raboter » les quais de gares pour permettre la circulation de ces nouveaux trains, mais aussi de ceux qui viendront sur nos lignes dans le futur. Rien ne justifie donc la conformité du Regio2N aux STI qui lui permettraient de circuler dans des pays où il ne sera jamais amené à circuler, comme l’Italie…surtout si c’est au détriment du gabarit français. A quoi bon créer un train apte à circuler en Italie (par exemple), donc à en réduire le gabarit pour le lui permettre, si le but de ce train est justement d’utiliser tout le gabarit disponible qui lui est offert en France, pays où il sera intégralement amené à circuler ?

D’ailleurs, petite parenthèse… Savez-vous que le TGV à 2 niveaux (Duplex Nouvelle Génération, ou EuroDuplex) qui vous emmène jusqu’en Allemagne ou à Barcelone est légèrement différent du TGV à 2 niveaux (Duplex) qui vous emmène vers le sud-est depuis les années 2000, et maintenant dans toute la France ? La différence n’est que très peu visible à l’oeil nu, même pour un oeil exercé, mais la forme du toit des voitures de l’EuroDuplex a légèrement été revue, pour que ce train soit inter-opérable et puisse circuler sans encombre jusqu’à destination, dans plusieurs pays d’Europe (Allemagne, Luxembourg, Espagne, Belgique, Suisse…). Et, en parlant de la Suisse, l’anecdote veut que l’EuroDuplex ne soit pas autorisé à circuler sur certaines lignes helvétiques, en attendant que des tunnels de construction ancienne soient remis aux normes maximales UIC, en accord avec les STI. 

Pour notre Regio2N, tout se passe donc bien en France, dès lors que le réseau est mis aux normes UIC. « Normal » me direz-vous. L’ennui, c’est quand on commence à vouloir faire circuler un matériel roulant destiné au RFN sur des liaisons transfrontalières. Et c’est tout bonnement ce qui se produit en PACA, avec cette pseudo polémique du tunnel de Vintimille ! La région PACA, sous l’influence de ses clients, demande en 2014 à ce que le Regio2N soit mis en service jusqu’à Vintimille. SNCF, en charge de l’exploitation de ces trains, se doit donc d’appliquer cette directive. SAUF qu’avant de formuler cette demande, on ne prend absolument pas en compte le fait que Vintimille est une ville italienne, et que le Regio2N n’est absolument pas conçu pour circuler en dehors du RFN. Il n’y a donc logiquement aucune raison pour que le Regio2N soit conforme aux STI lui permettant d’aller en Italie, puisqu’il n’y a pas été soumis…

IMG_9325

Alors oui, le Regio2N est trop haut pour circuler dans ce tunnel sans que des travaux soient effectués, mais non il n’est pas mal conçu, il faut simplement qu’il soit exploité de la façon pour laquelle il a été étudié ! 

Il est donc normal et logique que les installations soient adaptées lorsque l’on cherche à faire circuler un train sur une ligne pour laquelle il n’a pas été prévu, surtout quand ce matériel est parfaitement aux normes UIC…

Alors certains me diront « oui, mais des TGV 2 niveaux passent bien à Vintimille actuellement, et cela ne pose aucun problème ! ». Oui, c’est vrai, des TGV Duplex empruntent cette ligne régulièrement, sans le moindre problème. Pourquoi ? Tout simplement car le gabarit du TGV Duplex est en deçà de la limite du gabarit UIC, ce qui lui permet de circuler sur beaucoup de lignes, et ce qui le rend conforme à certaines STI en matière de gabarit, là où le Regio2N exploite l’intégralité du gabarit UIC. Il suffit alors que le tunnel en question ait une section légèrement plus petite que le gabarit UIC, et le Regio2N est complètement « filtré » ! Sans compter que le comportement dynamique d’un TGV Duplex n’est pas du tout similaire à celui d’un Regio2N !

Pour conclure, sachez, clients TER PACA, que vous pourrez très bientôt emprunter ces Regio2N jusqu’à Menton, gare frontalière française, puisque le Regio2N est « nativement » apte à y aller, mais vous devrez  encore patienter jusqu’à la fin de l’année pour aller jusqu’à Vintimille avec ce nouveau matériel. Les travaux (prévus depuis que la Région a demandé à SNCF d’introduire le Regio2N jusqu’à Vintimille) seront faits, et vous pourrez emprunter les trains que vous avez tant plébiscité jusqu’à la ville italienne…

Alors, pensez-vous vraiment qu’il y avait vraiment matière à polémiquer de la sorte ? 

Publié par Théo

Passionné par la technique du système ferroviaire et celle du matériel roulant, j’ai fait quelques arrêts au cours de mes études, à l’Ingénierie sur IRIS 320, à l’info voyageurs pour TER PACA et à la maintenance tramway chez Keolis. J’ai finalement trouvé ma voie comme conducteur occasionnel sur le RER D, et comme concepteur pédagogique à la Direction de la Traction chez SNCF Voyageurs.

Un avis sur « Encore une fausse polémique pour le Regio2N, SNCF et Bombardier… »

  1. Au moins les habitués de l’association Les naufragés de la ligne Grasse – Vintimille arrêteront peut-être de manger n’importe nanard et se réjouira moins vite d’être la risé de la presse « Internationale » parce qu’un nouveau truc à se mettre sous la dent est sortie! En effet, les EuroDuplex sont même différent (et il serait bien de préciser qu’ils doivent même s’adapté à plusieurs systèmes d’alimentations comme le Thalys et Eurostar)… Mais comment dire ? Quand on a la haine contre la SNCF on la conserve sans prendre en compte tous les paramètres ? Ils espèrent tellement de notre réseau ferroviaire que beaucoup pense à la concurrence (et elle va être acheminé par quoi celle-ci ? sur des voies que SNCF Réseau maintien). Pas si certain que la concurrence soit une très bonne idée (sur les lignes à 2 voies dont une descendante et une montante, car si un des trains bloque et bien ça sera la même chose qu’avec la SNCF aujourd’hui)… On préfère se plaindre d’un service alors qu’on ne cherches pas les causes comme par exemple la tentative de suicide hier en gare de Nice-Ville qui a provoqué la condamnation de 2 voies (C et D) alors que les gens ont bien vu cette personne se rendre sur les voies !

    Donc on préfère se rendre au boulot à l’heure mais on empêcherai pas quelqu’un de se mettre sur les voies dans une aussi grande gare ? Et on se plaint après de ne pas être au boulot… Je suis sur que les problèmes matériels PACA résultent d’un incivisme sans précédent est espérons que les Regio2N restent propre mais pour combien de temps ?

    Et après on pleurniche car on paye un abonnement, les trains sont sales pour les 2NG… Si on serait plus civilisé et pas insensible peut-être qu’il y aurai moins d’individualisme de nos jours… A méditer

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :